Handel : Saro qual vento (Alessandro) chant et orchestre
search
  • Handel : Saro qual vento (Alessandro) chant et orchestre

Handel : Saro qual vento (Alessandro), chant et orchestre

123,22 €
Quantité

Aria pour contralto [ou mezzo-soprano] : Saro qual vento,
extrait de l'opéra Alessandro (Handel), HWV21 - Acte 2, scène 3 - Cleone 

Matériel d'orchestre (musical score) - Partition musicale, Format 22 x 31,5 cm
Conducteur avec couverture cartonnée, conducteur continuo, 
et parties séparées (violon I, violon II, alto, basses - 44322).
Délai de 7 à 10 jours pour le matériel d'orchestre.

Cet aria est également disponible en réduction piano, aux Éditions Buissonnières.


L’opéra Alessandro fut créé au Haymarket de Londres en mai 1726, pour 13 représentations, avec deux des plus illustres prime donne de l’époque, Francesca Cuzzoni et Faustina Bordoni, aux côté d’un castrat non moins célèbre, Francesco Bernardi, dit il Senesino. Une terrible rivalité s’installa entre les deux cantatrices, qui se battirent sur scène, sous les hurlements de la salle, et sous les yeux de la Princesse de Galles ! Le public se rangea sous la bannière de Faustina ou de la Cuzzoni, et cette querelle durant près de 2 ans.
L’opéra fut repris en 1727, puis 1732, 1743, 1747 et monté à Hambourg dans un arrangement de Wendt.

Le livret, adapté par Paolo Antonio Rolli de La Superbia d’Alessandro, d’Ortensio Mauro, reprend les aventures d’Alexandre le Grand, et ses conquêtes à travers l’Asie.  Cleone, capitaine macédonien, suit et flatte Alexandre, et le soutient face à ses détracteurs.
Lors de l’acte 2, Alexandre réunit ses généraux, et leur annonce qu’il partagera les pays conquis entre eux, lui-même, fils de Jupiter, se contentant de la gloire immortelle. Clythus, général en chef et prince macédonien, s’oppose à Alexandre, mettant en doute la descendance divine du tyran ; furieux, celui-ci donne l’ordre au flatteur Cléone de faire prisonnier Clythus.

Sarò qual vento
che nell’ incendio spira
e l’ira infiammerò.
E così spento
ogni nemico orgoglio,
tutto il favor del soglio
io sol godrò.

Je serai ce vent
qui souffle sur l’incendie
et attise la colère.
Et ayant ainsi éteint
chaque orgueil ennemi,
de toute la faveur du trône
je profiterai seul.

Ce magnifique aria a été enregistré par Nathalie Stutzmann et l’ensemble Orfeo55 dans un album consacré aux seconds rôles dans les opéras de Händel, «Les Héros de l’ombre» (Erato, 2014).

Array
Array

Vous aimerez aussi